Coordonnées

Petites annonces

Vidéos

Campagne de stérilisation des chats - SPA
Toutes les vidéos

Pays tiers

Afin de voyager avec votre chien ou votre chat dans un pays tiers (hors UE et TOM) en provenance de la France, vous devrez suivre une démarche rigoureuse.

Contacter l'ambassade

Vous devez dans un premier temps contacter l’ambassade en France du pays où vous souhaitez vous rendre, afin d'obtenir toutes les informations concernant les formalités à remplir avant votre départ. Vous pouvez par ailleurs consulter le site AniVetvoyage, qui recense nombre de ces formalités par pays.

Certains pays tiers imposent en effet des mesures spécifiques telles que quarantaine, vaccinations, tests, formulaires de certificat sanitaire, etc.

En absence d'informations plus précises, mais aussi en prévision de votre retour en France ou dans un autre pays de l'UE, il convient de suivre a minima la procédure précisée dans la note du ministère de l'agriculture destinées aux voyageurs accompagnés de carnivores domestiques (http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/imp-cpgnie-030215_cle018497_rage.pdf), et présentée plus bas.

En aucun il n'est garanti que ces mesures soient suffisantes pour vous rendre dans un pays tiers, d'où l'importance de contacter l'ambassade concernée. Ces mesures vous permettent en revanche de pouvoir revenir avec votre compagnon d'un pays tiers.

Consulter un vétérinaire

Vous devez ensuite prendre contact avec un vétérinaire titulaire d'un mandat sanitaire afin qu'il vous aide dans la mise en application de ces exigences saniataires. Nos 2 vétérinaires sont titualaires de ce mandats et peuvent donc vous accompagner dans ces démarches. 

Contacter les services vétérinaires

Enfin, vous devez faire valider l'ensemble des documents par la Direction Départementale des Services Vétérinaires (DDSV, service santé et protection animale) dont relève le vétérinaire que vous avez consulté.

Procédure par défaut (pour revenir en France)

En aucun il n'est garanti que ces mesures soient suffisantes pour vous rendre dans un pays tiers, d'où l'importance de contacter l'ambassade concernée. Ces mesures vous permettent en revanche de pouvoir revenir avec votre compagnon d'un pays tiers.


  • Identification électronique, ou tatouage clairement lisible fait avant 03/07/2011.
  • Vaccination antirabique valide ; pour cela elle doit :
    • avoir eu lieu sur un animal préalablement identifié et âgé d'au minimum 12 semaines
    • avoir été réalisée au moins 21 jours avant le voyage (en cas de primo-vaccination, ce délai n'étant plus appliqué dans le cadre de rappel dans les temps prévus), et être toujours en cours de validité, sachant que  la durée de l’immunité protectrice est celle spécifiée dans l’AMM du pays où le vaccin a été administré.
  • Titrage sérique des anticorps antirabiques effectué par un laboratoire agréé sur un échantillon de sang prélevé au moins 30 jours après la vaccination et au moins trois mois avant le mouvement, avec résultat supérieur ou égal à 0,5 UI/ml. 

    Le délai de 3 mois ne s’applique pas en cas de réintroduction d’un animal de compagnie sur le territoire de l’Union européenne, si le titrage avait été réalisé avec un résultat favorable avant qu’il n’ait quitté le territoire de l’Union européenne.

    Le résultat du titrage sérique est valide durant toute la vie de l’animal sous réserve que la vaccination contre la rage soit maintenue en cours de validité (rappels de vaccination effectués dans les délais requis).


 

Pays dispensés du titrage antirabique 

Andorre, Antigua-et-Barbuda, Antilles néerlandaises, Argentine, Aruba, Australie, Bahreïn, Barbade, Bermudes, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Canada, Chili, Croatie, Emirats Arabes Unis, Etats-Unis d’Amérique (y compris Guam), Fidji, Hong Kong, Ile de l’Ascension, Iles Caïman, Iles Falkland, Iles vierges britanniques, Iles Wallis et Futuna, Islande, Jamaïque, Japon, Liechtenstein, Malaisie, Maurice, Mayotte, Mexique, Monaco, Montserrat, Norvège, Nouvelle Calédonie, Nouvelle Zélande, Polynésie Française, Fédération de Russie, Saint Christophe-et-Niévès, Sainte-Hélène, Saint-Marin, Saint Pierre et Miquelon, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Singapour, Suisse, Taiwan, Trinité-et-Tobago, Vatican et Vanuatu.
Attention : cette liste est revue périodiquement. Renseignez-vous avant de commencer les formalités.

NB: en cas de transit par un pays non dispensés de titrage rabique, le propriétaire ou la personne autorisée doit fournir une déclaration attestant que les animaux n'ont pas été en contact avec des espèces sensibles à la rage au cours du transit et sont restés confinés dans le moyen de transport ou au sein de l'aéroport international (modèle de déclaration en annexe sur : http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/imp-cpgnie-030215_cle018497_rage.pdf)

Certificat sanitaire original établi par un vétérinaire officiel du pays tiers d’origine

modèles sur http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/imp-cpgnie-030215_cle018497_rage.pdf

Dans le cas d’une réintroduction sur le territoire de l’Union Européenne, le certificat peut être remplacé par le passeport actualisé de l’animal, sous réserve que ce document ait été renseigné avant le départ de l'Union européenne.

Le certificat sanitaire doit être imprimé sur une seule feuille de papier, et être rempli en lettres capitales, soit dans la langue de l’État membre d’entrée soit en anglais.

Le certificat est valable

  • dix jours à compter de sa date de délivrance par le vétérinaire officiel et jusqu’à la date des contrôles au point d’entrée du voyageur sur le territoire de l’UE
  • et, aux fins d’autres mouvements à l’intérieur de l’Union, pendant quatre mois à compter de sa date de délivrance ou jusqu’à la date d’expiration de la vaccination antirabique, selon celle de ces dates qui survient la première.