Coordonnées

Petites annonces

Vidéos

Campagne de stérilisation des chats - SPA
Toutes les vidéos

La vaccination contre la rage

Dernière mise à jour en février 2020

Présentation de la maladie

La rage est une zoonose (maladie animale transmissible à l’Homme), due à un virus qui peut infecter tous les mammifères et qui est alors responsable d’une encéphalite mortelle.

Le virus de la rage est excrété dans la salive des animaux présentant des symptômes, et dans les 13 jours précédents l’apparition de ces derniers. La contamination s’effectue ainsi par morsure, griffure ou léchage d’une plaie par un animal excréteur.

Deux formes de rage sont décrites :

  • La forme furieuse : progressivement, le comportement de l’animal change, il devient de plus en plus agité, hypersensible, et peut même devenir agressif. Une modification de la voix et des difficultés pour avaler peuvent aussi être notées. Enfin une paralysie se met en place aboutissant à la mort de l’animal généralement dans la semaine qui suit les 1ers symptômes. 
  • La forme paralytique : l’animal décède d’une paralysie généralisée sans signe d’agressivité.

Il n’existe aucun traitement pour les animaux de compagnie.

La législation de la Rage

La rage est une maladie réglementée, et sa gestion répond à une législation spécifique.

La surveillance des animaux suspects de rage

 

Arrêté du 21 avril 1997 relatif à la mise sous surveillance des animaux mordeurs ou griffeurs visés à l'article 232-1 du code rural (accéder au texte officiel)

Tout animal domestique mordeur ou griffeur d’une personne, qu’il soit vacciné ou non contre la rage, doit être placé à la diligence et aux frais de son propriétaire ou de son détenteur sous la surveillance d’un vétérinaire sanitaire pendant une période de 15 jours. Pendant la durée de cette surveillance le chien ne peut être euthanasié sans l’autorisation de la Direction départementale de la Protection des Populations, et doit être présenté 3 fois au même vétérinaire sanitaire :

  • la première visite doit avoir lieu dans les 24h suivant la morsure ou la griffure;

  • la 2e visite au plus tard le 7e jour après la morsure ou la griffure;

  • la 3e visite le 15e jour après la morsure ou la griffure

Déclaration obligatoire d'une morsure 

 

article L211-14-2 du Code Rural stipule (accéder au texte officiel)

Tout fait de morsure d'une personne par un chien est déclaré par son propriétaire ou son détenteur ou par tout professionnel en ayant connaissance dans l'exercice de ses fonctions à la mairie de la commune de résidence du propriétaire ou du détenteur de l'animal.

Le propriétaire ou le détenteur du chien est en outre tenu de le soumettre, pendant la période de surveillance définie en application du premier alinéa de l'article L. 223-10, à l'évaluation comportementale mentionnée à l'article L. 211-14-1, qui est communiquée au maire.

La loi est donc très claire sur les obligations du vétérinaire qui aurait connaissance d'un fait de morsure, quelle qu'en soit sa gravité. Il est important de comprendre que cette déclaration n'a pas pour but de mettre le détenteur du chien en défaut mais seulement de prévenir le risque d'accidents plus graves qui pourraient survenir en l'absence de prise en charge adéquate. En aucun elle n'implique sans raison valable l'euthanasie ou le retrait de l'animal à son propriétaire. En revanche, le non respect de la législation prévoit que le chien puisse être alors placé dans un lieu de garde adapté. 

Les obligations de vaccination

La France étant indemne de rage, la vaccination n’est plus obligatoire pour les tous chiens et chats restant sur le territoire français (métropole).

En revanche, la vaccination antirabique est obligatoire :

  • pour les chiens de 1e et 2e catégories ;
  • pour tout chien ou chat qui entre ou qui sort de France métropolitaine.

Lors de voyages, en fonction du pays de destination ou de provenance de l’animal, un titrage en anticorps ainsi que d’autres traitements peuvent de plus être nécessaires. Dans tous les cas, se renseigner longtemps à l’avance auprès des administrations de chacun des pays (et auprès des compagnies de voyage) sur les modalités à remplir pour voyager avec votre compagnon (consulter : les voyages à l'étranger au départ de la France)

Les modalités de la vaccination antirabique

En France seuls des vaccins inactivés sont diponibles contre la rage.

La primovaccination consiste en une seule injection. Les rappels devront ensuite avoir lieu tous les 1 à 3 ans selon le vaccin utilisé.

En France,  la vaccination antirabique est valable si :

  • l’injection de primovaccination date de plus de 3 semaines (21 jours), ou animal  à jour de son vaccin (rappel annuel, au jour près);
  • la vaccination est certifiée par un vétérinaire sanitaire sur le passeport de l’animal après en avoir vérifié l’identité.

La vaccination antirabique suppose donc que l’animal dispose d’un passeport pour animal de compagnie. Il s’agit d’un document vétérinaire, délivré par ce dernier. Il ne peut être édité que pour un animal correctement identifié.

En France, l’identification des chiens (obligatoire pour tous les chiens de plus de 4 mois) et chats (obligatoire pour tous les chats de plus de 7 mois) peut être réalisée par tatouage dermographique, ou par transpondeur électronique. Mais en cas de voyage à l’étranger, seule l’identification par transpondeur est systématiquement reconnue internationalement (consulter: les modalités d'identification des chiens et chats).